Règle irrégulière et risque de grossesse pendant la ménopause

Le ménopause C’est un processus qui apparaît généralement dans tous les les femmes vers 50 ans, c’est pourquoi, par exemple, il est essentiel de se préparer à cette étape importante en prenant quelques précautions et conseils de santé quelques années auparavant.

En ce qui concerne la ménopause en elle-même, il s’agit d’un processus qui touche toutes les femmes qui cessent d’avoir leurs règles, en raison du déséquilibre hormonal par lequel elles cessent d’ovuler et ont la règle. .

Le symptômes de la ménopause Les plus communs sont bouffées de chaleur, le sécheresse vaginale ou le règle irrégulière, qui devient en fait l’un des principaux symptômes, notamment parce que ménopause commence avec eux

Cependant, très peu de femmes savent avec certitude qu’il existe une risque de grossesse à la ménopause, précisément à cause de l'existence, pendant une certaine période, d'une saison dans laquelle une règle irrégulière peut survenir. En fait Quand la menstruation apparaît, il a tendance à le faire surtout pendant la préménopause, qui est la période précédant l’arrivée du climatère.

Pourquoi peut-il y avoir des menstruations irrégulières pendant la ménopause?

Avant l’arrêt définitif du cycle menstruel, il est très courant qu’une femme subisse une fausse couche pendant un mois, mais la suivante a ses règles. Ou bien, il peut arriver que deux cycles irréguliers se produisent le même mois.

Pourquoi cela se produit-il? Ces règles irrégulières ont tendance à apparaître surtout pendant la périménopause, avant l’arrivée effective de la ménopause. En fait, pour que la périménopause soit terminée, il est nécessaire que plus de 12 mois consécutifs se soient écoulés sans la période menstruelle.

Dans ces cas, il est courant que les règles ou règles durent plus ou moins, et que les saignements soient plus abondants ou plus rares. Autrement dit, chaque mois, le nombre et la durée des saignements peuvent varier considérablement. En outre, Il est fréquent que la menstruation n'apparaisse pas pendant un mois et que le mois suivant apparaisse plus d'une fois..

Pour ces raisons, il est essentiel qu’il y ait une méthode contraceptive au cours de la première année, étant donné qu’il reste encore des possibilités de grossesse.

Il est essentiel de savoir que vous êtes règles irrégulières sont normaux, surtout quand la femme est à l'âge de ménopause apparaître

Ne soyez pas submergé, mais rendez-vous chez le gynécologue chaque fois que vous avez des doutes, ce qui vous aidera à être plus calme.

Risque de grossesse pendant la ménopause

Bien que durant la première phase du ménopause les ovaires ont tendance à cesser leur activité, ce que très peu de femmes savent que cette réduction se fait toujours progressivement.

Par conséquent, bien qu’il soit vrai que la capacité de concevoir des femmes soit considérablement réduite, il est nécessaire de savoir que cette capacité n’est ni réduite ni totalement annulée. risque de grossesse à la ménopause.

Pour cette raison, il est utile - et nécessaire - de savoir comment éviter cela. risque de grossesse, afin que cela ne se produise pas précisément:

  • Même si vous n'avez pas vos règles, n'ignorez pas les méthodes de contraception sans qu'un an ne se soit écoulé depuis la dernière règle.
  • Vous devez toujours consulter votre médecin pour qu'il vous recommande le moment opportun pour arrêter ces méthodes, car de nombreuses femmes peuvent avoir une nouvelle période même un an après l'apparition de la maladie. aménorrhée.

Attention aux saignements après la ménopause

Cependant, même si au début de la ménopause, il est normal que les femmes aient leurs règles, en particulier au moment opportun, Lorsqu'il y a des saignements après la ménopause, ce n'est pas aussi commun ou normal.

Pour cela, il est utile de différencier d’abord si elle saigne pendant ou après la ménopause. C'est-à-dire si elle saigne pendant la périménopause (stade pré-ménopausique au cours duquel il n'y a pas eu de menstruations depuis 12 mois), ou si cela fait déjà un an ou plus depuis l'arrivée de la dernière période.

La raison en est que tout saignement après la ménopause doit être étudié et étudié, car dans de nombreux cas, il peut être dû à un désordre, une maladie ou une affection de sorte que ses causes doivent être correctement diagnostiquées. Parmi ces causes communes, on peut citer les suivantes:

  • Polypes:Ils peuvent provoquer des saignements intenses ou irréguliers et légers. Ils ont généralement tendance à être des tumeurs bénignes, composées d'un tissu similaire à celui existant dans l'endomètre.
  • Atrophie de l'endomètre:Il est courant - et normal - qu'après la ménopause, l'épaisseur de l'endomètre tend à se contracter et à diminuer. Cependant, lorsque cette réduction est très élevée, elle peut provoquer des saignements
  • Hyperplasie de l'endomètre:Une augmentation de l'épaisseur de la muqueuse utérine peut également se produire. Lorsque cela se produit et s'il n'est pas contrôlé, un cancer de l'endomètre peut se développer, car les cellules de l'endomètre se développent sans contrôle et des altérations cellulaires peuvent survenir.
  • Cancer de l'endomètre, du col de l'utérus ou de l'ovaire:Bien que la tumeur la plus répandue dans le système de reproduction de la femme soit le cancer de l'endomètre et l'une des principales causes de saignement après la ménopause, ce n'est pas la seule, car elle peut également être due au cancer. de l'ovaire ou du col utérin.

Par conséquent, il est toujours nécessaire de consulter un médecin spécialiste pour procéder à un examen physique et gynécologique commode, ainsi qu’aux antécédents cliniques et à la réalisation de différents tests pouvant aider au diagnostic, tels qu’une échographie transvaginale, une biopsie de l’endomètre ou une hystéroscopie. Cet article est publié à titre informatif seulement. Cela ne peut pas et ne devrait pas remplacer la consultation avec un médecin. Nous vous conseillons de consulter votre médecin de confiance. Des thèmesMénopause

Hémorragie génitale: saignement en dehors des règles et post-ménopause (Mai 2024)